Quatrième de couverture

Bien que Jung se décrivit lui-même comme un « introverti de type intuition », il donna, au cours de sa longue vie, de nombreuses interviews et tous ses visiteurs gardent le souvenir d’un homme disert, amical et très souvent plein d’humour. Ce livre, à travers plus de cinquante récits de conversations les plus diverses, tente de saisir sa personnalité et son esprit : on y trouve des interviews pour les journaux, la radio, la télévision, un grand film didactique, ou encore les souvenirs de ses patients, élevés, collègues et visiteurs célèbres tels que Mircea Eliade, Alberto Moravia, Charles Lindbergh, Miguel Servano, etc. Ces récits s’étendent de la jeunesse estudiantine de Jung jusqu’à sa mort et abordent des sujets de variété infinie. On peut y suivre, sur une période de soixante-dix années d’une histoire extérieure plus que mouvementés, le cheminement d’un « homme à la découverte de son âme », dispensant à l’envi les trésors rapportés de sa plongée dans les profondeurs, et transmettent, à ceux qu’à leur tour appelle le destin, le rameau d’or qui leur permettra d’entreprendre le « voyage intérieur ».