Présentation de l'éditeur

Jung n'est pas seulement un psychiatre rival de Freud ou son continuateur. II est avant tout le témoin d'une réalisation intérieure dont sa méthode psychologique et son oeuvre sont les fruits. Gerhard Wehr met opportunément l'accent sur la personnalité du grand psychologue suisse. II décrit le cheminement intérieur de Jung ainsi que la diversité de son travail en montrant comment, tout au long de sa vie, il a poursuivi une analyse de la psychologie humaine qui le fit s'intéresser à la psyché de la personne normale avant celle de la personne névrotique ou psychotique. II nous explique que cette différence fondamentale dans l'approche, lui permit de mettre en lumière des concepts psychologiques majeurs, parmi lesquels les archétypes psychologiques et l'inconscient collectif (à partir de ses études de la mythologie, de l'alchimie mais aussi à partir d'un rapprochement entre pensée orientale - Kundalinî Yoga - et théories psychanalytiques). L'ouvrage de Gerhard Wehr, richement documenté - il a naturellement donné la parole à Jung en le citant mais s'est également référé à l'avis de ses contemporains, amis ou critiques - souligne, dans son universalité et son actualité, l'exceptionnel rayonnement de Carl Gustav Jung. II nous renvoie à la lecture de tous ses livres, et complète utilement les ouvrages déjà parus.

Biographie de l'auteur

Gerhard Wehr, né en 1931 à Schweinfurt, est écrivain et professeur. Il enseigne la pédagogie sociale à l'école diaconale de Rummelsberg, non loin de Nürnberg. Il a publié de nombreux ouvrages sur la spiritualité chrétienne, la psychologie des profondeurs et l'anthroposophie. Par ailleurs, il a publié en Allemagne les livres de Jakob Bôhme, avec qui il a collaboré pour la rédaction de Psychologie des 20 Jahrhunderts et Die Grossen der Wehtgeschichte. Gerhard Wehr a remarquablement réussi à décrire clairement le cheminement intérieur de Jung et la diversité de son travail, ses répercussions et sa portée, tout en tenant compte des événements extérieurs et des détails biographiques. L'auteur a naturellement donné la parole à Jung en le citant dans ses oeuvres et sa correspondance ; mais il s'est également référé à l'avis de ses contemporains, amis ou critiques.