« Le point de vue de la branche de la psychologie que je représente […] est exclusivement phénoménologique, ce qui signifie qu’il s’occupe d’événements qui se sont produits, d’observations, d’expériences, en un mot de données. Sa vérité se situe sur le plan des faits et non du jugement. Etudiant, par exemple, le thème de la naissance virginale, la psychologie se borne à constater qu’une telle idée existe, sans se préoccuper de savoir si cette idée est, en un sens quelconque, vraie ou fausse. Psychologiquement, une telle idée est vraie du moment qu’elle existe. Dire d’une idée qu’elle existe psychologiquement entraîne la constatation de son caractère subjectif puisqu’une idée ne se trouve, et ne vit, qu’au sein de l’individu ; mais elle est objective pour autant que l’idée est partagée par le consentement collectif d’un groupe d’une certaine importance. »
C. G. Jung, Psychologie et religion, Paris, La Fontaine de Pierre, 2019.