074 - LA NOTION DE VALEUR CHEZ JUNG

Par Simone Clausse en Février 1982


À l'aide de ses cas cliniques, Simone Clausse nous oriente dans la compréhension de ce concept jungien.

Le sujet dit Je, mais ce n'est pas le Moi qui parle mais un autre contenu en moi. Des charges affectives autonomes tirent leur énergie de formations archétypiques. Elles viennent interrompre le cours des représentations, laissant la place sur le devant de la scène à d'autres représentations, qui repartiront, puis reviendront à la conscience. Les affects sont des troubles de la représentation qui agressent le conscient, se répétant indéfiniment.

Si nous regardons ce qui nous affecte, en acceptant d'exister devant l'inconscient, nous prenons une position de sujet, nous sortons de la position purement affective pour passer dans le sentiment. Le sujet acquiert alors un niveau de conscience qui lui permet d'établir sa propre hiérarchie de valeurs. La différenciation du sentiment conduit alors à une éthique personnelle. Cette vue rationnelle du sentiment fait sens et forme le tissu de vie.