304 -LE CORPS, EXPERIENCE DU SOI

Par Geneviève Guy-Gillet en Janvier 1993


Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque de 1993: Jung et la modernité

"Lorsque vous êtes à l'intérieur de vous-même dans votre propre corps, alors vous êtes dans la psyché qui est le centre". (Jung).
Les références alchimistes qu'utilise Jung servent à illustrer sa conception de la personne humaine: il voit celle-ci comme une entité psychosomatique dont le centre, le soi, naît dans la profondeur du corps (le plomb des alchimistes, la matière sombre et humide). Seul un travail assidu sur cette matière permettra sa transmutation en matériau noble, l'or. Dans la conception jungienne, qui est la nôtre, l'ensemble corps-psyché qui compose l'entièreté d'un individu, porte les traces d'une histoire collective (les organisateurs du psychisme ou archétypes) tout autant qu'il exprime le caractère unique de la personne. Son identité sexuée ainsi que son destin psychosomatique se structurent à partir de cette double origine. Mais vivre dans son corps, "à l'intérieur de soi" suppose un mode d'être, une écoute particulière, un langage susceptible de traduire ces expériences en termes de communication.