568 - LE TRAUMATISME, UNE ENIGME DE L'INTIME

Par Norbert Chatillon le 30 Janvier 2010


Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque de janvier 2010: Regards Jungiens sur la société actuelle

Norbert Chatillon entre dans l'actualité de la pensée de Jung à travers l'étude du concept de « traumatisme ». Il met en parallèle ses idées avec celles de Freud sur la base d'une question initiale : « Alors que l'événement à l'origine d'un choc est révolu, qu'est ce qui fait qu'une onde de choc perdure ? » En mobilisant un vocabulaire propre à l'électricité, Norbert Chatillon rend compte du fait qu'un même choc produit des effets différents sur chaque personne. Telle est « l'énigme de l'intime » que l'auteur nous invite à étudier. Freud cherche le « comment » en modélisant le traumatisme comme un afflux d'excitation dont le sujet ne peut pas se libérer et qui va modifier son rapport au monde. Jung s'intéresse plutôt à la manière dont le sujet réagit au choc à travers le concept de « complexe à tonalité affective ».

Norbert Chatillon situe le traumatisme dans les rapports entre le moi et le collectif en utilisant le concept jungien de « Persona », posture de régulation entre les exigences individuelle et collective. Le traumatisme ne se comprend plus seulement à partir d'une surcharge et d'une capacité d'absorption. Sa perduration sera d'autant plus forte que la confrontation au collectif après le choc est difficile à articuler. Il s'agit donc là de sortir les « victimes » de l'isolement.
L'auteur illustre ses propos avec des exemples cliniques de situations de vulnérabilité (braquages de magasins) et avec des considérations portant sur les « risques psychosociaux » auxquels sont aujourd'hui confrontés les managers et l'ensemble des collaborateurs en entreprise.