569 - JE TU(E) IL. ESSAI DE MYTHANALYSE ET PSYCHANALYSE DES PERVERSIONS SEXUELLES ET NARCISSIQUES.

Par Michel Cautaerts le 30 Janvier 2010


Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque de janvier 2010: Regards Jungiens sur la société actuelle

A travers la formule polysémique « Je Tu(e) Il » Michel Cautaerts offre un exposé de ce « mal du siècle » nommé « Perversion narcissique » qui s'ouvre avec un aperçu des multiples tableaux cliniques possibles du « pervers narcissique ».

Prenant appui sur l' « incestuel » de Paul-Claude Racamier, Michel Cautaerts décrit la psychogenèse de la perversion narcissique puis en propose une lecture psychopathologique à partir des travaux de Jean Bergeret. Viennent ensuite ses recherches sur les arrière-plans archétypiques de la perversion narcissique qui passent par : le double perdu, la réappropriation des complexes autonomes, le double obscur (négatif de la personnalité) et l'ami intérieur préfiguration du « Soi » de Jung. L'auteur accorde une place importante aux deux composantes de l'âme de Pierre Solié, soit, le « double » et le « complémentaire » permettant d'articuler les instances de la deuxième topique de Freud à la problématique du « Soi ».

M. Cautaerts résume ensuite « La reine des neiges » conte en sept histoires d'H.C. Andersen qui ouvre sur une reprise du processus d'évolution du pervers et des victimes. L'auteur offre aux auditeurs son point de vue des spécificités de l'analyse des pervers narcissiques et des victimes et donne des éléments clés de méthode en clinique de la perversion narcissique et en psychothérapie.

Voir aussi présentation de ce livre dans la catégorie Quelques ouvrages