15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Conférence du 09/03/2022 20h30 - D. Renard & C. Farzat 09_03_2022

Rêver en temps d'exception

 Delphine Renard & Catherine Farzat

Discutante Carole-Anne Rivière

« Des temps aussi foncièrement troublés que notre époque […] influencent si puissamment les décours psychiques de l'individu que le médecin se voit contraint d'accorder une attention accrue aux interférences suscitées dans l'âme de ses patients par les contingences de l'actualité. » écrivait Jung (Aspects du drame contemporain, trad. R. Cahen, Genève, éd. Georg, pp. 59-60).
Dès avant l’arrivée du coronavirus en Occident, nous avons observé une étonnante recrudescence de rêves archétypiques dans lesquels se produisaient des événements naturels ou collectifs d’ampleur inouïe. Nous avons émis l’hypothèse d’un lien avec l’épidémie qui gagnait rapidement du terrain, avec son cortège de mesures sanitaires qui ont transformé en profondeur notre vie individuelle et sociale pendant une longue durée.
Peu à peu les rêves ont pris en compte de diverses façons cette situation d’exception, mettant en relation avec d’anciennes expériences individuelles.
Au fur et à mesure de notre étude, nous avons réalisé combien le social s’infiltrait dans nos profondeurs. Ces circonstances hors normes, qui ont résonné différemment chez chacun, ont parfois aussi été l’occasion de mettre au jour et d’élaborer des problématiques personnelles jusque là ignorées.
Si les rêves renfermant des éléments de l’inconscient collectif surviennent après épuisement des moyens conscients de faire face aux difficultés, ils ont aussi permis à certains de contenir l’onde de choc, voire, après confrontation avec de grandes peurs, de transformer une épreuve collective et individuelle en des moments d’unité intérieure porteurs d’une nouvelle énergie.

Vous pouvez consulter une première analyse faite par Delphine Renard ici

 Bibliographie :
C.G. Jung, l’Ame et la Vie, Chap. 4
C.G. Jung, Correspondance 1958-1961, Albin Michel
C.G. Jung, Sur la Méthode d’Interprétation des Rêves, Albin Michel, 1998
C. G. Jung, Psychologie et religion, La Fontaine de Pierre, 2019
Charlotte Beradt, Rêver sous le Troisième Reich, Payot, 2002
Jean Cayrol, Œuvre lazaréenne, Éditions du Seuil, 2007
Françoise Davoine, Jean-Max Gaudillière, Histoire et trauma - La folie des guerres, Stock, 2006
Bernard Lempert, Le Tueur sur un Canapé jaune – Les Rêves et la Mémoire Traumatique, Editions du Seuil, 2008
Emil Szyttia, 82 rêves pendant la guerre 1939-1945, Allary Editions, 2019

ATTENTION : L'adhésion 2021-22 est ouverte et si vous êtes adhérent 2021/2022 vous devez impérativement vous identifier avant de vous inscrire (menu haut identification) afin de pouvoir bénéficier du tarif réduit.

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Conférence du 13/04/2022 20h30 - Marie-Laure Colonna 13_04_2022

Marie-Laure Colonna  - Réenchanter l'occident

vers un réveil de la conscience individuelle et collective

Discutant: Bruno Pignide

Qu’est-ce qui caractérise notre précieuse conscience occidentale née sur les rives de la Méditerranée ? Aujourd’hui, dans l’essor de la mondialisation, quel rôle a-t-elle encore à jouer ?

Berceau de la civilisation occidentale, la Méditerranée souffre : en Italie, les bateaux épaves des migrants déferlent sans trêve ; la Grèce est financièrement exsangue ; la France fait partie des pays les plus pollueurs d’Europe...

Marie-Laure Colonna, philosophe et psychanalyste, montre que notre héritage antique recèle des secrets à même de guérir cette souffrance – individuelle comme collective – de l’âme occidentale. Cet héritage est sans conteste le monde des mythes, peuplé de héros et de divinités : Osiris, certes, mais aussi Dionysos, Apollon, Orphée et le Christ. Leurs aventures, tragiques, symbolisent les périls de notre conscience et son odyssée vers l’éveil. Elles reflètent les parcours actuels des femmes et des hommes en quête de paix intérieure.

Réenchanter l’Occident, c’est emprunter le chemin des héros mythiques de la Méditerranée, celui de la connaissance de soi et de l’expérience intérieure, pour réconcilier l’Âme et la Science. Une deuxième Renaissance est possible : la santé de la planète en dépend.

ATTENTION : L'adhésion 2021-22 est ouverte et si vous êtes adhérent 2021/2022 vous devez impérativement vous identifier avant de vous inscrire (menu haut identification) afin de pouvoir bénéficier du tarif réduit.

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Conférence du 11/05/2022 20h30 - Dominique Brengard 11_05_2022

CLINIQUE DE LA MOBILITÉ ET DE PSYCHIATRIE HUMANITAIRE AVEC LES PARENTS ET LES BÉBÉS EN SITUATION D’ERRANCE ET DE MIGRATION.

Dominique Brengard Discutante: Martine Sandor-Buthaud


Dans cette conférence nous interrogerons ce qu’est la clinique de la mobilité en psypérinatalité et regarderons en particulier comment elle s’exerce avec les familles en situation de migration.
Ces trente dernière années, en France et dans les sociétés occidentales la psy périnatale s’est développée: du « bébé est une personne »(film de Bernard Martino qui a mis en évidence un changement de représentation du bébé, ) à la naissance récente du concept de Psypérinatalité, afin de permettre une offre de prévention et de soin graduée et coordonnée . Pour favoriser un accès aux soins et à la prévention précoce pour les parents, futurs parents et bébés , des unités mobiles sont crées en psy périnatale, de façon innovante. Ainsi les familles peuvent être rencontré dans différents lieux (domicile, substitut du domicile, rue, lieux de soins…). Comment, dès lors, exercer une clinique de la mobilité, qui permette un accès aux soins à effet psychothérapique pour des parents et bébés qui ne peuvent venir dans les consultations médico psychologiques habituelles?
Ne s’agit il pas d’un Art des ponts nécessitant une mobilité physique mais surtout psychique? Actuellement la mobilité rapide de populations à l’échelle mondiale avec le développement des moyens de communications et des transports est un véritable changement de paradigme . La multiplication des situations de catastrophes et de crises politiques, économiques, écologiques avec les inégalités territoriales entrainent une migration de plus en plus importante de personnes et familles en situation de grande précarité sociale et psychique. Ainsi , nous rencontrons , de par l’exercice d’une clinique de la mobilité, un grand nombre de familles en situation de migration et souvent d’exil, en période périnatale, et sommes amenés à pratiquer une psychiatrie humanitaire de service publique en France. Dans ce contexte, l’approche ethnopsy est enrichissante et permet de pratiquer une clinique de la multiplicité. Nous nous interrogerons aussi sur les conditions éthiques essentielles à ces différentes modalités de soins psychiques.

Dominique Brengard,
Psychothérapeute,
Consultante pédopsychiatre pour l’Équipe Mobile Psychiatrie-Précarité du GHU Psychiatrie et Neurosciences de Paris.
Pédopsychiatre émérite des Hôpitaux, ancien médecin chef de services et de pôle de Pédopsychiatrie et pour l’Hospitalisation mère-bébé de Paris.
Professeure honoraire de l’École des Psychologues Praticiens et enseignante dans plusieurs DU.
Pratiquante de yoga tibétain.

 

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Conférence du 15/06/2022 20h30 - Walter Melo 15_06_2022

La maison étrange et la maison envahie : les rêves dans la pandémie

Sâmia Riachi, Walter Melo et Ana Maria Peçanha

Discutantes: Delphine Renard et Catherine Farzat

Sur la base des observations de Jung sur ses propres rêves pendant la période de la grippe espagnole et ses conceptions d'une civilisation en transition, 213 rêves collectés sur les réseaux sociaux ont été analysés : site web, e-mail et Instagram. L'échantillon comprend 170 rêves du Brésil (79,81 %) et 43 rêves d'autres pays (20,19 %) - Portugal, Espagne, Canada, États-Unis et Afrique du Sud. Environ 91 % des rêves concernent des femmes, la plupart entre 20 et 40 ans. L'âge des rêveurs varie de 4 à 69 ans. En plus des vues de Jung sur l'analyse des rêves, les observations de Marie-Louise von Franz et Mary Matoon ont été prises en compte. Ainsi, les rêves ont été organisés en 5 catégories : compensatoires (56,5 %), traumatiques (33,5 %), transcendants (6 %), prospectifs (3 %) et télépathiques (1 %). Dans ce travail, nous analyserons les aspects compensatoires et traumatiques présents dans les rêves du début de la pandémie de COVID-19.

ATTENTION : L'adhésion 2021-22 est ouverte et si vous êtes adhérent 2021/2022 vous devez impérativement vous identifier avant de vous inscrire (menu haut identification) afin de pouvoir bénéficier du tarif réduit.

Résultats 13 à 19 sur 19