Imprimer

« Ce changement ne saurait commencer ni par de la propagande ou des meetings monstres, ni par la violence. Il commence par un changement dans les individus. Et il se manifestera par la transformation de leurs penchants, de leurs goûts et dégoûts personnels, de leur conception de la vie et de ses valeurs, et seule une accumulation de telles métamorphoses individuelles amènera une solution collective. L’homme cultivé s’efforce de réprimer en lui-même l’homme inférieur, sans réaliser que, ce faisant, il contraint celui-ci à devenir révolutionnaire. »
C. G. Jung, Psychologie et religion, Paris, La Fontaine de Pierre, 2019, chap. 3.