Imprimer

catastrophe"On a oublié l'essentiel, à savoir que le psychique n'est identique à la conscience et à ses tours de prestidigitateur que dans une faible part. En majeure partie il constitue un fait, une donnée inconsciente, dure et pesante comme le granit qui gît là, immobile et impénétrable ; il peut s'abattre sur nous à tout instant, en fonction de l'arbitraire de lois inconnues. Les catastrophes gigantesques qui nous menacent ne sont pas des déchaînements élémentaires physiques ou biologiques : elles sont la résultante d'événements psychiques. Nous sommes menacés à un degré alarmant par des guerres et des révolutions qui ne sont rien d'autre que des épidémies psychiques.


A tout moment, quelques millions d'humains peuvent être atteints d'un accès de folie et nous subissons alors à nouveau une guerre mondiale ou une révolution catastrophique. Au lieu d'être exposé à des animaux sauvages, à des avalanches de rocs, à des inondations, l'homme est maintenant exposé aux dangers de ses forces psychiques élémentaires. Le psychique est une grande puissance qui l'emporte de très loin sur toutes les puissances de la terre."
C. G. Jung, Aspects du drame contemporain, pp. 234-235.