590 - SPÉCIFICITÉ JUNGIENNE DE L'INTERPRÉTATION DES RÊVES

Par Lucile Héraud le 14 Février 2012

reveL'interprétation des rêves dépend étroitement de la façon d'envisager les contenus de l'inconscient mais aussi de la façon dont on conçoit l'activité symbolique.
Il s'agit donc de montrer comment, en donnant à ces deux concepts leurs lettres de noblesse, Jung a su bâtir une théorie du rêve féconde et constructive.

À propos du rêve, le désaccord entre Freud et Jung tient d'une part, à la conception de l'inconscient, d'autre part, à la façon de considérer le matériel symbolique et de travailler avec lui.


La méthode des associations de chaque élément du rêve sera considérée comme incontournable pour Freud comme pour Jung. Par contre, l'inconscient du point de vue jungien ne se résume pas au refoulement consécutif à la censure mais contient des possibilités de représentations innées qui, dans le rêve, vont se manifester sous des formes actualisées par le vécu du rêveur.

Par ailleurs, le symbole, à la fois multivoque et bipolaire conduira le sujet à concentrer son attention sur les tensions qu'il exerce sur le psychisme et sur les voies qu'il ouvre au devenir du sujet, voire à la conquête de son individuation.

Dans la deuxième partie de cette conférence, l'analyse de plusieurs rêves permet de mieux cerner les enjeux du rêve dans la problématique particulière de quelques sujets.