PSYCHANALYSE ET PSYCHIATRIE :
QU’ENTENDONS NOUS PAR «SANTE MENTALE» ?

Par Norbert Chatillon le 11 Octobre 2018


En cette époque où les questions de l’identité, du rapport à soi, interrogent nos modalités de vie, intime et professionnelle, l’approche psychiatrique et l’approche psychanalytique de la souffrance sont confrontées à une transformation des problématiques.
L’approche médicale s’inscrit dans des protocoles de prise en charge qui interrogent les positions respectives du patient et du médecin.
L’approche psychanalytique, dite de la « cure de parole », s’inscrit dans un accompagnement visant à permettre au patient de se prendre en compte et en charge depuis une confrontation aux parts dissimulées et inconscientes de soi.
Déjà, formuler ainsi les choses, en impose la mise en question et en débat.
Tel sera l’enjeu de la conférence à deux voix entre deux générations, fils et père, père et fils, depuis deux formations concrètement différentes, l’une psychanalytique en référence à Jung, depuis un cursus de philosophie et histoire des sciences, l’autre psychiatrique, depuis un cursus scientifique et médical.
Comment se vivent aujourd’hui les questions de la prise en charge, un siècle après les explications croisées, fécondes et clivantes, partir du Burghölzi à Zürich, avec Freud, Bleuler et Jung bien sûr, et nombre de pionniers de l’approche et du traitement de la souffrance psychique et de son identification ?