LE CHEMIN DE L'INDIVIDUATION: CORPS ET PSYCHE DEUX PARTENAIRES EN ROUTE

Par Gert Sauer le 31 Janvier 2009


Le propos de l'individuation n'est pas de rendre l'individu parfait ou différent de l'homme ordinaire, il s'agit pour l'être de se développer vers ce qu'il était à partir du commencement. Face à la maladie, à la souffrance, se pose la question considérable de savoir si cela fait ou non partie de l'individuation.

A partir de deux exmples cliniques, celui d'une jeune femme atteinte d'une maladie physique grave depuis l'enfance et celui d'un homme portant des douleurs dont l'origine physique ne peut être tracée, Gert Sauer nous guide sur la question de la possibilité de l'individuation malgré un corps cassé, alors même que l'individuation a besoin du corps. La question du lien entre guérison psychique et guérison somatique est posée avec acuité. Jung a été extrêmement prudent sur ce thème. Le Soi est une entité dynamique avec des états d'intégration et de dé-intégration (Michael Fordham). L'individuation est un état dynamique et paradoxal, avec des éléments de consciences et des forces inconscientes