CORPS/PSYCHE DANS L’OPTIQUE DE MARION WOODMAN 1 : PAS DE DEUX OU LA DANSE DE L'INDIVIDUATION

Par Heba Zaphiriou-Zarifi le 31 Janvier 2009


Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque "Corps et psyché" du 31 janvier 2009.

Le travail sur la féminité consciente et la masculinité consciente est au coeur des ateliers créés mar Marion Woodman, analyste jungienne canadienne. Le travail sur les addictions et le lien corps/âme sont au fondement de son travail. Dans cette conférence, Heba Zaphiriou-Zarifi nous introduit au travail des rythmes corps/âme, travail sur la voix, le corps et la psyché dans un processus d'imagination active associant danse, expression artistique, voix, travail sur les rêves. Le corps possède sa propre sagesse et ces pratiques nous permettent d'apprendre à l'écouter. Les neurosciences aujourd'hui nous confirment le lien entre cellules et lien psychique. Dans le travail, il y a un double mouvement, dans le domaine archétypal et dans le domaine de la matière.

Les fragments émotionnels sont localisés dans le corps, mais aussi l'ombre. Le corps et l'esprit sont deux cônes qui se touchent et ne se touchent pas et le pont entre ces deux cônes est le lieu du symbole. Le Soi doit être incarné dans le corps, faute de quoi il se manifestera négativement, en maladies, phobies ou symptomes somatiques.

La féminité consciente est la conscience de la matière, réceptivité et laisser advenir, alors que la masculinité consciente amène le discernement, la clarté de pensée. le processus d'individuation est le voyage de l'âme vers le mariage intérieur de ces deux polarités.