demagogie"Chaque démagogue tire profit des faiblesses humaines en détournant à grands cris l'attention sur les nombreuses imperfections extérieures. Cependant, en première comme en dernière analyse, ce qui cloche, ce qui est imparfait, — déterminant de façon absolue toutes les autres imperfections,— c'est l'homme."
C. G. Jung, Aspects du drame contemporain, pp. 167-168

catastrophe"On a oublié l'essentiel, à savoir que le psychique n'est identique à la conscience et à ses tours de prestidigitateur que dans une faible part. En majeure partie il constitue un fait, une donnée inconsciente, dure et pesante comme le granit qui gît là, immobile et impénétrable ; il peut s'abattre sur nous à tout instant, en fonction de l'arbitraire de lois inconnues. Les catastrophes gigantesques qui nous menacent ne sont pas des déchaînements élémentaires physiques ou biologiques : elles sont la résultante d'événements psychiques. Nous sommes menacés à un degré alarmant par des guerres et des révolutions qui ne sont rien d'autre que des épidémies psychiques.

loups

"L'homme est un loup pour l'homme, est une vérité triste, mais éternellement vraie. L'homme a réellement assez de motifs de redouter les forces impersonnelles qui habitent son inconscient. Nous nous trouvons dans une bienheureuse inconscience à l'égard de ces forces, parce qu'elles n'apparaissent jamais ou presque jamais dans notre activité personnelle au cours des circonstances habituelles de la vie. Mais quand, par ailleurs, les hommes s'agglomèrent et constituent une plèbe, les dynamismes — bêtes ou démons — de l'homme collectif sont alors déchaînés, dynamismes qui séjournent endormis en chacun jusqu'au jour où l'individu devient particule d'une masse.

lecri trouble"Pour des motifs d'ordre pratique, la psychothérapie médicale se doit d'envisager l'âme dans son ensemble . Aussi lui faut-il tenir compte de tous les facteurs qui influencent la vie psychique de façon déterminante et engager le débat avec chacun d'eux. il s'agit, d'une part, de facteurs biologiques et, d'autre part, de facteurs sociaux, intellectuels et spirituels. Des temps aussi foncièrement troublés que notre époque — avec ses passions politiques déchaînées, ses chambardements d'Etats et de frontières qui frisent au chaos, sa conception des choses ébranlée jusque dans ses fondements — influencent si puissamment les décours psychiques de l'individu que le médecin se voit contraint d'accorder une attention accrue aux interférences suscitées dans l'âme de ses patients par les contingences de l'actualité.