Lot-555 - Régine BONNOT : INTRODUCTION DU COLLOQUE - LE PSYCHOÏDE 555

555
8,00 € l'unité

555 - LE PSYCHOÏDE, conférence de Régine Bonnot. Janvier 2009

Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque "Corps et psyché" du 31 janvier 2009.

Résumé

En introduction au colloque "Corps et psyché", Régine Bonnot a interrogé les écrits de Jung sur le corps. il a posé l'idée d'un continuum physico-psychique, allant au-delà même de l'individu "La psyché que l'on a tendance à prendre comme un fait subjectif, s'étend en dehors de nous, hors du temps, hors de l'espace". pour les rapports psyché-soma, Jung a désigné sous le terme "psychoïde", à la jonction mystérieuse entre le psyché et le soma, base des configurations archétypiques et endroit de l'unité première, ayant à voir avec le lieu d'un Soi qui s'incarne.

La position de Jung enracine l'inconscient dans les structures neurobiologiques de l'homme. Depuis quelques années, la Psycho-neuro-immunologie démontre les liens complexes entre les affects et le corps, dans les systèmes immunitaire, sanguin, digestif, nerveux. Il ne s'agit plus de penser les rapports corps-esprit en termes de cause à effet mais d'inclure une notion de totalité, où se retrouve l'apport de Jung sur l'unicité, la continuité matière-esprit et la synchronicité.

Le travail uniquement psychique peut aussi butter sur la mémoire du corps, la mémoire cellulaire, souvent antérieure aux images et aux symboles. les recherches sur la mémoire cellulaire, le clonage, le champ morphogénétique (Rupert Sheldrake) approchent par la voie scientifique la recherche du champ fondamental unique, que l'on retrouve dans les religions orientales, mais aussi dans l'alchimie. Pour Jung cette unité du monde devrait être réalisée dans chaque homme, au cours du processus de différenciation puis de conjonction des opposés.